Chaque jour, ou presque, une phrase extraite du dernier livre, ou presque, que j'ai lu ; parmi ces livres, essentiellement de la littérature "étrangère" (non anglo-saxonne), et tout particulièrement de la Littérature Japonaise.

dimanche 17 janvier 2016


Juste troublés et séduits par les fleurs de cerisier, il n'y avait entre eux rien de l'attraction brutale de la sexualité, seulement une nostalgie transparente qui, en passant par l'émotion dense de Tomokop, trouvait Shingo sur son chemin.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire