lundi 21 août 2017

Mille ans de plaisir


Jamais un bébé ne sera la même chose qu'un insecte, pourtant sans plus de cérémonie que des larves de moustiques pullulant dans une flaque d'eau, les vies jaillissaient l'une après l'autre au coeur de ces Ruelles qui sont comme un songe rêvé durant une nuit d'été par de blanches fleurs exhalant un parfum sucré, et songeant que ces vies auraient jadis à peine connu une fugitive lumière avant d'être à chaque fois renvoyées aux ténèbres par des parents qui n'avaient pas même de quoi manger, sentant que plus que  toute autre chose un bébé qui pleure et gesticule est en soi une noble petite incarnation de Bouddha, la mère Oryu avait envie de joindre le mains car ces vies qui surgissaient comme des insectes étaient en elles-mêmes un bienfait.




 ps : traduit par Kan Miyabayashi et Véronique Perrin.
 J'étais très content de trouver chez des bouquinistes des livres de Nakagami Kenji - Hymne attend son tour - , dont j'avais lu le plus grand bien. Je n'ai vraiment pas été déçu ! Très belle découverte.

Nakagami Kenji (1946-1992)
 Photo prise par Inge Morath (New York 1986)
 

samedi 19 août 2017

Les rats de musée


Le mystère de ce tableau n'a pas encore été résolu ? demanda Jun-ki à son amie debout derrière lui.


 ps : traduit par Lim Yeong-hee et Françoise Nagel.
...très bavard...

vendredi 18 août 2017

La hache, le koto et le chrysanthème


C'est ce jour-là que le sang coula pour la première fois dans la famille Inugami et que les démons se mirent à entrer en action.





ps : traduit par Vincent Gavaggio.
L'intrigue et les rebondissement sont convaincants. Mais c'est assez classique, et pour cause, écrit au début des années 50. 

 

mardi 25 juillet 2017

La promesse de l'ombre


Ce signal, il eût souhaité en décoder le sens, mais osn esprit était trop obnubilé par Fumiko, sa Fumiko, qui l'attendait dans la maison.

Résultat de recherche d'images pour "natsuki promesse ombre"

ps  : traduit de l'anglais par Hélène Narbonne 
L'intrigue est très bien faite, habillement déroulée, avec l'apparition d'un, puis dun deuxième inspecteur.
Plus qu'un policier, c'est un roman psychologique, portrait d'un universitaire dont la vie va déraper... à la poursuite d'une illusion, sur fond de collusion entre chercheur et entreprise sur le dos de la santé publique.
*