Où me trouver ?

Pour savoir où j'installe mon -modeste- étalage de bouquiniste, rdv en bas de ce blog.

dimanche 11 février 2018

Le Japon inconnu (esquisses psychologiques)

Les petites mains espiègles qui se plaisent à rompre le nez au dieu Renard sont aussi celles qui savent écrire des essais sur l'évolution des plantes ou la généalogie d'Izoumo.


ps : traduit de l'anglais par Mme Léon Raynal.
C'est l'époque qui voulait ça, Madame n'existait que par le nom de son époux...
Lafcadio Hearn raconte le Japon où il vit et qui commence à changer. 7 chapitres où il évoque le sourire japonais, les geisha, les sanctuaires domestiques, le système éducatif, le jardin, le renard (inari dieu du riz), le jizo.

mardi 6 février 2018

Merci Mister Moto

Je m'élançai vers lui, mais M. Moto esquiva mon attaque.

 ps : traduit de l'anglais par Jeanne Fournier-Pergoire.
M. Moto, espion japonais en poste à Pékin.

mercredi 31 janvier 2018

Asako

Comme il n'avait jusque-là dansé avec personne, Asako se dit que quelque affaire sans doute l'appelait ; mais lorsqu'il se fut approché, ne voulant pas montrer qu'elle s'intéressait à lui, elle tourna la tête d'un autre côté, affectant d'être captivée par les danseurs.





ps : traduit par Marc Mécréant.
Un roman autobiographique, très agréable à lire, d'une japonaise ayant beaucoup vécu à Paris, qui a traduit en japonais de Beauvoir et Sagan par exemples, et qui dans ce livre raconte l'histoire d'une jeune japonaise (entre 1934 et 1950), jeune divorcée, étudiante parisienne, puis lorsque le conflit éclate retournant au Japon, qui s'émancipe, s'éprend de Paris et de la langue française, devenant une femme qui assume ses amours et ses désirs.
Autre livre traduit de ASABUKI Tomiko,

Vingt-huit jours au Japon avec Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, aux éditions L'asiathèque.