Chaque jour, ou presque, une phrase extraite du dernier livre, ou presque, que j'ai lu ; parmi ces livres, essentiellement de la littérature "étrangère" (non anglo-saxonne), et tout particulièrement de la Littérature Japonaise.

mardi 22 décembre 2015


Depuis la disparition de Kosuke, elle recevait des coups de téléphone d'un homme qui avait exactement sa voix.




PS : quatre romans de Shizuko Natsuki ont été traduits en français et sont tous parus au Masque. Je ne sais pour les autres volumes, mais celui-ci est traduit à partir du livre anglais !
Pas d'indication du titre en japonais ; le titre anglais est "the obituary arrives at two o'clock". Ce qui donne "Hara-Kiri, mon amour"... sans commentaire...
Je ne suis pas expert en traduction mais lorsque deux des protagonistes font mangé dans un restau espagnol : ils ont au menu du jambon de Parme (!) et de la sangria pendant tout le repas (!)... sans commentaire...
Pour le roman : si l'action est riche en rebondissements, l'histoire m'a paru manquer de mystères. De même, certains éléments sont aisément trouvables... (l'histoire du doigt coupé par exemple).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire