vendredi 3 octobre 2014



Lorsque je descendis à Dili - on descend toujours en ville, même si on traverse la mer - on me recommanda, à plusieurs reprises, de ne jamais oublier où j'étais né.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire