mardi 7 octobre 2014



La voilà enfin, cette vie qu'Aliocha aimait tant, sa vie à lui, tout à fait concrète et en même temps inexplicable.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire