Chaque jour, ou presque, une phrase extraite du dernier livre, ou presque, que j'ai lu ; parmi ces livres, essentiellement de la littérature "étrangère" (non anglo-saxonne), et tout particulièrement de la Littérature Japonaise.

jeudi 22 septembre 2016

L'enterrement de la sardine


Maintenant, passent des hommes et des femmes qui se parlent à grands cris sans s'entendre apparemment.

Afficher l'image d'origine

L'Enterrement de la sardine, tableau de Francisco de Goya., qui a inspiré Arrabal pour ce texte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire