Chaque jour, ou presque, une phrase extraite du dernier livre, ou presque, que j'ai lu ; parmi ces livres, essentiellement de la littérature "étrangère" (non anglo-saxonne), et tout particulièrement de la Littérature Japonaise.

samedi 27 août 2016

La vie quotidienne des écrivains et des artistes sous l'occupation


A Paris, une poignée de jeunes surréalistes demeurés dans la ville occupée, tant peintres que poètes, publient de mai 41 à mai 44 sept numéros d'une revue courageuse mais confidentielle : La main à plume ; ce titre est inspiré par Arthur Rimbaud : "La main à plume vaut la main à charrue", ce qui peut paraître une provocation en une période où est prôné le retour à la terre.

 Résultat de recherche d'images pour "écrivains occupation ragache"
ps : difficile même pour une citation d'éviter le name-dropping inévitable à ce type d'ouvrage.
Il me faudrait lire d'autres livres sur cette période pour nuancer peut-être, pour avoir de compléments ou d'éventuelles corrections.
Mais ce qui ressort de la lecture c'est le dégoût, pour des gens carriéristes, indifférents, enfermés dans leur classe.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire