Chaque jour, ou presque, une phrase extraite du dernier livre, ou presque, que j'ai lu ; parmi ces livres, essentiellement de la littérature "étrangère" (non anglo-saxonne), et tout particulièrement de la Littérature Japonaise.

mercredi 17 août 2016

Deux brûle-parfums


Alors qu'ils marchaient l'un près de l'autre, Georgie soupira :"Je mériterais d'être battu, comment ai-je pu ignorer qu'à Hongkong il y avait une personne telle que vous ?"


ps : Eileen Chang (Shanghai, 1920 - Los Angeles, 1995)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire