mercredi 11 mai 2016

La véritable histoire de Matias Bran


Sur le mur, au-dessus du canapé, les policiers liront la phrase écrite à la peinture rouge, en lettres capitales,la phrase que Matias Bran lit chaque jour, plusieurs fois par jour, depuis des années : Certains endurent toutes les souffrances afin que d'autres puissent ne subir que de petits contretemps.



ps : encore - un peu - la Catalogne, puisque le personnage qui donne son nom à ce livre, passera par Barcelone. Mais c'est pourtant de la Hongrie révolutionnaire dont il est question ici, et de République des conseils mise en place au sortir de la première guerre mondiale. On suit l'histoire de nombreux-ses ouvriers-ières en lutte pour la justice et la liberté dans ce roman à la forme très variée : récit, citation, théâtre, multiples personnages et croisement des points de vue, écriture fragmentée, liste etc... pour écrire leurs histoires.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire