Chaque jour, ou presque, une phrase extraite du dernier livre, ou presque, que j'ai lu ; parmi ces livres, essentiellement de la littérature "étrangère" (non anglo-saxonne), et tout particulièrement de la Littérature Japonaise.

mercredi 30 décembre 2015


Pour les braceros qui travaillent un jour sur deux, 
pour les yunteros qui se louent avec leurs mules, 
pour les rabassaires qui sont chassés quand la vigne meurt,
pour les paysans de Galice, de la Manche, d'Andalousie, d'Estrémadure, 
que l'impôt écrase depuis des siècles, 
l'impôt à l'Etat, 
l'impôt au seigneur,
l'impôt du sang,
pour tous ceux qui ont faim depuis des siècles, 
pour tous ceux qui n'ont rien, 
la guerre civile, c'est l'espoir.



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire