dimanche 11 octobre 2015


"Si vous voulez faire prendre au sérieux votre enquête sur les yakuzas, laissez de côté ces histoires de tatouages et de doigts coupés", conseillait-on, de Washington à Michael Sterrett (procureur fédéral), installé à Hawaii.


 
ps : j'ai mis un certain temps à lire ce gros livre extrêmement documenté - c'est le moins que je puisse écrire - de 600 pages, qui permet de lire une histoire du Japon à travers le crime organisé. Résultat d'une enquête faite entre 1981 et 1985 (première édition du livre en 1986) puis reprise quinze ans plus tard, et traduite pour les éditions Picquier en 2002. 
Quinze ans sont donc passées depuis, alors les Yakuzas aujourd'hui ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire