mardi 30 juin 2015


J'étais là, debout, et j'observais Reger qui était toujours plongé, comme on dit, dans la contemplation de L'homme à la barbe blanche de Tintoret, et en même temps je voyais Irrsigler, qui n'était pas du tout dans la salle Bordone tandis qu'il me racontait l'histoire de sa vie, autrement dit, les images d'Irrsigler datant de la semaine dernière en même temps que Reger qui était assis sur la banquette de velours et, naturellement, ne m'avait pas encore aperçu.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire