mardi 26 mai 2015


Commencèrent pour lui trois mois de patience : impossible de se faire voir dans les parages pendant la journée, et pas question non plus de descendre au village.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire