Chaque jour, ou presque, une phrase extraite du dernier livre, ou presque, que j'ai lu ; parmi ces livres, essentiellement de la littérature "étrangère" (non anglo-saxonne), et tout particulièrement de la Littérature Japonaise.

lundi 20 avril 2015


Ce que j'avais senti d'instinct et qui s'opposait aux règles traditionnelles de l'édition française était tenu ailleurs pour naturel et juste : qu'il n'y ait pas de genre inférieur, que l'honneur du métier ne consiste pas à ne publier que des livres réputés "littéraires", mais tous les livres pourvus qu'ils soient bien faits.



Ce livre a été publié en 1974 ; Robert Laffont s'interroge sur son métier, et il est encore (il est né en 1916) en pleine activité d'éditeur.
Je ne sais si on peut qualifier sa politique éditoriale d'audacieuse, en tout cas elle n'a pas la prétention de certains.
Je préfère les "Bouquins" de chez Laffont à la bourgeoise Pléiade !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire