Chaque jour, ou presque, une phrase extraite du dernier livre, ou presque, que j'ai lu ; parmi ces livres, essentiellement de la littérature "étrangère" (non anglo-saxonne), et tout particulièrement de la Littérature Japonaise.

lundi 2 mars 2015


Ce n'était pas tout : depuis des mois qu'il avait été assassiné, les marques suspectes sur la nuque de Shizuko avaient disparu.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire