Chaque jour, ou presque, une phrase extraite du dernier livre, ou presque, que j'ai lu ; parmi ces livres, essentiellement de la littérature "étrangère" (non anglo-saxonne), et tout particulièrement de la Littérature Japonaise.

jeudi 27 mars 2014


Donc tout était naturel quand elle fouit et mordilla et embrassa, et Moshe était là, il regardait, satisfait, il parlait de Friern Barnet.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire