samedi 26 octobre 2013



Il colle sa poitrine contre la mienne, enfouit son visage dans son épaule, respire à un rythme convulsif.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire