jeudi 30 mai 2013


Quand je vous dirai que dans le moindre village où il m'a été donné de m'entretenir avec les habitants je n'ai pu parler que de Marcos, alors vous commencerez d'entrevoir la puissance du vent qui nous vient du Chiapas.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire