mardi 21 février 2017

Grenouilles


La tante m'a laissé l'impression d'une femme hardie comme un lion, elle semblait ne craindre rien ni personne au monde.




ps : traduction de Chantal Chen-Andro

Dans la barque de Dieu



Je ne sais toujours pas pourquoi je dois me lever le matin, pourquoi je dois manger, pourquoi je dois travailler, mais de nouveau je ne vis que pour le revoir encore une fois.




ps : traduction de Patrick Honnoré

samedi 18 février 2017

Le Dieu des Petits Riens


Quoi qu'il en soit, quand elle pense aujourd'hui à Esha et Rahel, c'est en termes d'Eux, parce que séparément ils ne sont plus ce qu'Ils étaient ni ce qu'Ils croyaient jamais devenir.

Résultat de recherche d'images pour "dieu rien roy"

ps : traduction de Claude Demanuelli

mercredi 8 février 2017

L'homme qui pleurait les morts


Yukiyo regardait Shizuto avec curiosité, se demandant quels éléments il allait pouvoir trouver là-dedans pour pleurer ce mort.

 Résultat de recherche d'images pour "tendo mort seuil"

ps : traduit pat Corinne Atlan

mercredi 1 février 2017

La magicienne et autres nouvelles


Car enfin, lorsque voici maintenant un an ou deux, le héros de l'histoire qui se trouvait assis en face de moi par un soir d'été, m'eut conté par le menu l'étrange affaire à laquelle il s'était trouvé mêlé, j'eus l'impression, si forte que je ne puis l'oublier encore maintenant, que nous étions à notre insu cernés de toutes parts par une présence que je pourrais sans hésitation qualifier de surnaturelle.




ps : le recueil se compose de cinq nouvelles écrites entre 1918 et 1923.
La citation est extraite de la plus longue d'entre elles, La magicienne.
traduction Elisabeth Suetsugu